Freeze Corleone, fondateur du 667, a failli toucher le jackpot. En effet, il est passé à côté d’un deal à 1 million d’euros. Son contrat a été rompu la veille de la sortie de son single « Scellé Part.4 ».

Freeze Corleone: un sacré deal qui tombe à l’eau !

Le rappeur du 93 serait passé à côté d’un énorme contrat avec le label allemand BMG en 2021. Ce dernier cherchait à signer les artistes les plus prometteurs, dans le but d’atteindre le disque de platine.

Freeze faisait partie des artistes en question, il fut considéré comme « L’artiste français avec la courbe de progression la plus rapide de ces deux dernières années ! ».

Présent sur plusieurs projets de différents artistes ces deux dernières années, Freeze tape-à-l’œil du label BMG, notamment grâce à la sortie de son album « La Menace Fantôme » aujourd’hui certifié double disque de platine.

Conscient des critiques qu’il pourrait recevoir à cause des propos du rappeur jugés racistes, le label décide de prendre ses précautions contre toutes éventuelles polémiques, en imposant à l’artiste deux conditions avant de le faire signer.

La première stipulait que BMG avait le droit de relire et d’approuver ses textes. De plus, la collaboration devrait rester secrète sans aucune annonce publique ou apparition du logo sur la pochette de l’album de ce dernier.

À lire aussi :  Alicia Keys chante « Djadja » sur scène avec Aya Nakamura

En octobre 2021, BMG et le représentant du 667 trouvent un accord pour signer un contrat d’un montant d’un million d’euros. Le projet en collaboration avec Ashe 22 s’appellera « RIYAD SADIO », mais au dernier moment, Dominique Casimir, l’une des têtes pensantes du label, décide de relire les anciens lyrics du rappeur du 93.

La veille de la sortie du premier single du projet « Scellé Part.4 », elle prend la décision de rompre la collaboration avec Freeze Corleone.

« Je dois dire que c’était une décision très rapide. Au moment où l’on a traduit certaines de ses paroles, nous avons appelé l’équipe française : Vous devez mettre fin à cette collaboration ! ».

Freeze Corleone, raciste et antisémite ?

L’artiste s’est déjà vu freiné dans son élan. En 2020, la LICRA l’avait accusé de propos antisémites et avait réussi à mettre fin à son contrat de distribution avec Universal.

Le manager de Freeze, Shone a d’ailleurs décidé de prendre la parole à ce sujet et a démenti les propos du label sur Twitter :

« Nous leur avons laissé plusieurs semaines afin qu’ils soient sûrs de qui ils signent. Ils sont revenus OP. Puis, ils auraient reçu un appel obscur d’un soi-disant journaliste israélien. Ils les auraient menacés d’en faire une polémique. À partir de la BMG, s’est chié dessus ! »

À lire aussi :  Aya Nakamura ne se trouve pas du tout arrogante

L’album en commun de Freeze Corleone et Ashe 22 sortira finalement en totale indépendance au mois de mars 2022.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Views (@viewsfrance)