Maes et Gims s’allient pour sortir des dossiers compromettants sur Booba. Les deux rappeurs accumulent les provocations sur les réseaux sociaux et semblent déterminés à aller jusqu’au bout. Des attaques qui ne paraissent pas vraiment toucher le DUC.

La relation entre Maes et Gims

L’ennemi de mon ennemi est mon ami. C’est un peu ce qui s’est passé entre Meugi, Le Duc de Boulogne et Walid Georgey. Le leader de la Sexion d’Assaut et le rappeur de Sevran s’étaient clashés, il y a quelques années, il paraîtrait aujourd’hui que la hache de guerre soit enterrée et qu’ils se soient alliés pour sortir des dossiers sur Kopp.

En effet, Walid a exprimé son soutien pour Warano en se rendant à l’un de ses concerts et a fait exactement la même chose lors du Bercy de Rohff, un autre ennemi de B2O.   

Maes et Le Fléau semblent avoir accordé leurs violons et attaquent tous les deux le pirate en chef via leurs réseaux sociaux respectifs. La pilule n’est visiblement toujours pas passée pour le rappeur du 93. Il a affirmé récemment que la piraterie était finie et ne manque pas de se moquer des chiffres de ventes du dernier morceau de B2O « Iste ».

Kopp avait publié naguère un classement Top Singles avec le morceau classé à la première place sur Apple Music. Walid l’a directement accusé de mentir et prétend que ce serait son morceau « Fetty Wap » qui occuperait la première position et que « Iste » se trouverait bien plus bas dans le classement de la plateforme de streaming.

À lire aussi :  La F règle ses comptes avec Gazo et le clash

Maes et Gims s’allient pour détruire Booba

Maes poursuit son entreprise de démolition contre le DUC. En effet, le Sevranais n’a pas retenu ses mots sur la mère des enfants de B2O. Il a posté une vidéo dans laquelle on la voit danser lors d’une soirée dans laquelle Omar et Luna étaient présents en commentant :

« Patty, elle twerk même sur des robots devant tes gosses les pauvres ! Tu crois qu’Omar ne comprend pas ce qui se passe ? regarde sa tête, miskine sale fils de p*te de père irresponsable ».

B2O a fini par répondre à ses multiples attaques avec des stories dans lesquelles il s’en prend également aux scores de son ancien disciple.

Gims de son côté n’a pas aussi lâché prise. Cette fois-ci, il n’était pas question de musique ou de son ex-femme, mais de l’affaire Magali Berdah.

Le Parisien a révélé cette semaine que suite à la plainte déposée pour cyberharcèlement par la papesse des influenceurs, B2O avait été convoqué par la gendarmerie afin d’être auditionné. Information que Meugi a relayée sur Twitter avec le commentaire : « Honte à toi Winny ! ».

L’auteur de « Bella » s’est aussi amusé à changer le titre de l’article en le renommant avec : « Cyberharcèlement de l’influenceuse Magali Berdah : le rappeur Booba est convoqué pour Pointi-pointa ».

De son côté, le DUC s’est contenté de répondre avec un montage de lui brandissant un livre intitulé « Le grand guide du savoir-vivre et des bonnes manières » avec le hashtag « irréprochable ».