Booba garde Gims dans sa ligne de mire et n’a pas l’intention de lâcher prise. Tandis que la controverse autour des propos du chanteur commence tout juste à s’atténuer, de nouvelles informations sur la relation entre Warano et Emmanuel Macron suscitent la réaction du Duc.

Booba s’en prend à Gims

Meugui traverse une période tumultueuse qui ne semble pas vouloir se calmer. Depuis peu, le chanteur fait l’objet de controverses pour ses propos polémiques sur l’Égypte antique.

Ses déclarations et sa réécriture de l’Histoire ont suscité de nombreuses réactions, allant de la critique à la moquerie, en passant par le soutien.

B2O a choisi de s’acharner sur Gims via les réseaux sociaux, tandis que Le Monde en rajoute une couche avec de nouvelles révélations.

Booba attaque Gims pour son voyage avec Macron

Ces derniers jours, Emmanuel Macron a suscité des critiques lors de son voyage en République Démocratique du Congo. Mais Le Monde s’est intéressé à une autre affaire : l’annulation de Meugi qui aurait été proposé d’accompagner le Chef de l’État et de donner un concert à Kinshasa.

Si l’artiste a expliqué avoir refusé pour des raisons politiques, Le Monde révèle une version bien différente : Meugiwarano aurait exigé un avion privé et une somme de 100 000 euros pour sa prestation, contrairement à d’autres artistes qui n’ont rien demandé.

À lire aussi :  Booba démasque Gims en publiant une photo sans ses lunettes

Le DUC, rapide à réagir lorsqu’il s’agit de son rival, a immédiatement saisi l’occasion de se moquer du Fléau en tweetant : « Gims, tu es trop friand des jets privés. Mais tu as fait une erreur, tu en as demandé un électrique qui n’existe pas encore. Tu es trop dans le futur, marabout, calme-toi ! ».

Le rappeur du 92i a affirmé que le frère de Dadju avait menti et caché les véritables raisons de son refus lors de l’interview en question.

En somme, B2OBA continue de s’en prendre à Meugi, multipliant les attaques et les moqueries sur les réseaux sociaux. Alors que la polémique autour des propos de l’interprète de « Hernan Cortes » sur l’Égypte antique semble s’essouffler, le pirate en chef ne lâche pas l’affaire. Reste à voir si Gims répondra à ces attaques ou choisira de rester silencieux face à son rival de toujours.