La venue de Booba au Maroc en juin prochain suscite une polémique grandissante, avec Maes qui continue de s’opposer à cette performance. Il cherche à tout prix à faire monter la tension et à empêcher l’événement d’avoir lieu à Casablanca.

Booba et Maes se lancent dans une nouvelle bataille médiatique

La guerre entre le DUC et Walid Georgey ne semble pas prête de s’arrêter. Le rappeur du 93 a lancé une campagne de boycott contre le concert de B2O à Casablanca, dans le but de perturber l’événement.

Bien que Kopp ait annoncé que le concert aura lieu, car presque tous les billets sont vendus, les critiques persistent et Maes continue de s’opposer à sa tenue en apportant son soutien au mouvement.

Le concert de Booba à Casablanca menacé

Maes vient de réveiller une vieille polémique en publiant une ancienne photo du Duc de Boulogne en compagnie de Vincent Bolloré sur son compte Instagram. Le cliché avait été partagé par B2O en 2020 avec une légende « Cette page n’est qu’amour. Veuillez respecter. Merci », suscitant l’indignation des internautes.

Walid, dans sa story, a commenté : « #Africa #United #Sisi! Tu n’as rien d’africain, tu as été éduqué par Lucie Borsenberger Kelanight. Tu n’es pas le bienvenu chez nous ! Souffre en silence, sale vieux influenceur ». Il a également ajouté que B2O n’était pas le bienvenu au Maroc et qu’il était déterminé à faire annuler son concert à Casablanca.

À lire aussi :  Magali Berdah célèbre sa première victoire contre Booba

Maes a continué sa campagne pour annuler le concert du père de Luna et d’Omar au Maroc, avec une pétition ayant recueilli environ 4000 signatures à ce jour. Son objectif est de sensibiliser les médias locaux et d’appeler au boycott du rappeur pour l’empêcher de se produire à Casablanca.

En somme, la rivalité entre le rappeur du 92i et Walid continue d’alimenter les débats dans le monde du rap français, avec la polémique autour du concert prévu à Casablanca en juin prochain.

Tandis que Maes mène une campagne pour annuler l’événement, B2OBA s’efforce de rassurer ses fans marocains et maintenir le spectacle. Cette situation met en lumière les tensions persistantes entre les deux artistes, ainsi que les enjeux liés à l’identité et l’appartenance culturelle dans le monde du rap.