Rohff a profité d’un passage radio chez Difool sur Skyrock pour s’expliquer et répondre aux critiques sur sa punchline dans laquelle il vise Wejdene.

Rohff : Mon fils peut soulever Wejdene

Roh2f a révélé au « Morning de Difool » pourquoi il a taclé la jeune chanteuse dans son dernier freestyle sur Booska-P censé faire la promotion de son concert à l’Accor Arena Paris.

En effet, cette punchline a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux et l’autrice d’« Anissa » n’a pas manqué de remettre le rappeur du 94 à sa place de manière très virulente.

« Masterclass » est le nouveau freestyle du PDRG, sorti le 2 novembre dernier sur la chaîne YouTube du média Booska-P pour faire patienter ses fans avec le concert de l’Accor Arena.

Dans le premier couplet du freestyle, Housni affirme : « Mon fils peut soulever Wejdene, bah ouais, c’est un 2004 ». La punchline a fait un badbuzz sur les réseaux sociaux, car la jeune chanteuse a vite réagi et l’a humilié en retour : « Avant de penser que ton fils peut me soulever, pense à trouver des solutions pour soulever ta propre carrière. Si tu avais une fille, est-ce que tu dirais ça ? Un grand-papa comme ça ! ».

Rohff explique sa punchline sur Wejdene

Rohff a alors tenté de calmer la situation : « Ne le prends pas mal comme ça, c’est juste une façon de dire que j’ai un fils de ton âge, ce n’est rien de méchant. Apaise ton cœur, c’est cool, déchire tout, on te souhaite tous une carrière aussi lourde à soulever que la mienne » s’est-il défendu avant d’expliquer plus en détail son propos lors de son passage sur la radio Skyrock dans le « Morning de Difool ».

En effet, Housni a dû répondre à une question à ce sujet et a affirmé que Wejdene était née la même année que l’un de ses fils en 2004 et que c’était ce qui avait inspiré sa punchline.

À lire aussi :  Pomme : Aya Nakamura aurait dû remporter les Victoires de la Musique à ma place

« On a entendu parler de ton fils avec cette histoire de Wejdene, moi ça m’a fait rigoler. Toi, tu es un papa cool ! » a d’abord commenté l’animateur de l’émission : « Non, il n’y a pas de si ça t’intéresse. J’ai juste voulu dire en gros que j’avais un enfant, un fils qui était de cette génération 2004 et comme je sais que voilà, tu as toujours des anciens qui ont des vues sur les petites parce que tu vois. Calmez-vous les anciens, c’était plus pour dire ça. Voilà, j’ai un petit qui est de 2004, c’est un 2000, tu vois ! » s’est justifié Rohff.

Difool a d’ailleurs demandé à Housni à la fin de l’échange, si son fils écoutait la radio à ce moment-là : « Non, je ne pense pas, il est en fac de médecine, il est en deuxième année. Lui, il ne connait pas les ballons, la moula, les joints, il n’a déviergé personne, il n’a pas de caleçon sale, il n’est pas dans les chansons de Wejdene ».