Aya Nakamura est souvent confronté à plusieurs critiques, la chanteuse a profité d’une interview accordée au média Booska-P pour revenir sur les préjugés à son égard.

Aya Nakamura qualifiée de diva arrogante

Depuis le succès du tube « Djadja », Aya Nakamura a traversé et a dépassé les frontières des payes francophones. Aujourd’hui reconnue par de nombreuses stars internationales telles que Rihanna, Maluma ou Madonna, elle est devenue le nouveau visage de la marque de luxe Balenciaga. Cependant, la chanteuse continue d’être très critiquée dans les médias et les réseaux sociaux.

L’artiste est fréquemment pointée du doigt pour son attitude, et est qualifiée de « diva », voire « arrogante ». La maman de deux petites filles n’a d’ailleurs pas hésité à jouer avec son image dans son single « Méchante ». De nature discrète, notamment en ce qui concerne sa garde à vue suite à une altercation avec son compagnon Vladimir Boudnikoff, Aya a accordé une interview à Booska-P et se livre d’une manière assez inédite.

Aya Nakamura face aux préjugés

Depuis le succès du morceau « Karma » sur Facebook en 2014, Aya a parcouru un long chemin. La jeune femme n’est d’ailleurs toujours pas consciente de l’immensité de son parcours. « Mes proches me disent que je ne me rends pas compte de mon statut. Honnêtement, on va dire que je suis bien reconnue. Je suis internationale. Mais après pour moi, il n’y a pas de différence. Il y a juste mon compte en banque qui a changé, quoi ! » concède l’autrice de « Pookie ».

Aya est connue pour son franc-parler, ce qui a terni parfois son image sur les réseaux sociaux. La chanteuse est revenue sur les critiques reçues à cause de son attitude. L’ex-petite amie de Niska a déclaré : « Quand tu es artiste, il faut assumer, tu ne vas pas plaire à tout le monde. Sinon j’aurais craqué ! Je n’ai pas insulté beaucoup de monde, j’aurais pu en insulter beaucoup plus. J’ai toujours eu cette manière de penser, même avant d’être connue. Je n’ai pas changé. Si je n’avais pas été connue, peut-être que j’aurais été encore plus arrogante ou plus méchante ».

Aya Nakamura est formelle, elle n’est pas du tout comme on pourrait l’imaginer « Je dis ça dans le sens où les gens pensent que je suis arrogante, méchante ou dure. Moi, je dirais que j’ai confiance en moi. Je ne me trouve pas arrogante. Je viens de la cité, je peux paraître arrogante, parce que je suis sûre de moi et que je m’assume, je suis noire, je n’essaie pas de plaire aux gens. Du coup, ça peut foutre le seum : pour qui elle se prend celle-là ? En plus, elle chante, et en plus ça marche ? ». Après tout, tant que sa façon d’être plaît à son public, on est qui pour la juger ?

À lire aussi :  Kaaris accusé de violences volontaires aggravées sur son ex-femme (Audio)