Booba a vu son compte Instagram « OKLM » être désactivé par le réseau social suite à une plainte de la papesse de l’influence en France, Magali Berdah. La révision de cette fermeture vient cependant d’être demandée par le tribunal de Marseille la jugeant illégale.

Booba gagne une bataille et récupère son compte Instagram

C’est un combat remporté cette fois-ci par le DUC. Instagram avait fermé son compte « OKLM » cet été suite à une plainte de celle qui a le bras long, mais avec une tendinite.

Le tribunal de Marseille a tranché en faveur de l’artiste après trois mois de procédure. En effet, les deux avocats du rappeur, Patrick Klugman et Ivan Terel viennent de faire un communiqué pour annoncer la nouvelle.

« Ce compte avait été fermé au mois de juillet en dehors de tout cadre légal et sans procédure contradictoire à l’instigation de Mme Magali Berdah. Nous saluons cette décision juste qui met fin à plusieurs mois d’irrégularité notoire. Magali Berdah ne peut désormais plus utiliser ses liens avec les plates-formes pour museler ceux qui dénoncent les abus des influenceurs ».

La défense du père de Luna et d’Omar appelle à ce que son compte soit rétabli sans délai. Cependant, Instagram n’a pas encore réagi à la décision du tribunal et le compte n’a pas encore été réactivité.

Une bataille de perdue pour l’influenceuse de tes influenceuses préférées et patronne de Shauna Events avec un chiffre d’affaires de plus de 20 millions d’euros.

À lire aussi :  Jul son concept inédit de 18 clips en 4h

La guerre médiatique entre Booba et Magali Berdah

Booba est parti en croisade depuis maintenant plusieurs mois contre le business frauduleux des influenceurs. Mme Berdah a assuré avoir tenté en vain d’apaiser les choses et de calmer le jeu « Quelle honte ! Tu es père, j’ai des enfants tout comme toi », a-t-elle tweeté le 13 juillet. « Moi et mes enfants, on te déteste », a immédiatement répondu le rappeur.

La femme d’affaires s’était félicitée au mois de juillet de la suppression du compte de Kopp à la suite d’une plainte qu’elle avait déposée « Le temps de la justice n’est évidemment pas le même que celui des réseaux sociaux, mais il arrive un jour et ça commence aujourd’hui ! ».

« Depuis deux mois, Elie Yaffa, connu sous le nom de Booba, n’a eu de cesse de me prendre pour cible sur les réseaux sociaux par des publications mensongères et humiliantes. Ce faisant, il m’a délibérément livrée à sa meute de pirates haineuse, qu’il a déchaînée à mon encontre », a-t-elle déclaré. Puis évoque sa victoire : « Première victoire de ce long parcours : le président du tribunal judiciaire a ordonné la suppression du compte @OKLM. Ce n’est que le début, d’autres victoires viendront. La peur va changer de camp ! ».