Booba ne lâche pas prise et continue d’afficher les arnaques des influenceurs sur Twitter. L’ancien membre du groupe Lunatic s’attaque encore une fois à la papesse de la télé-réalité en France, Magali Berdah. En effet, il a partagé une preuve démontrant qu’elle était déja connue des services de police pour une affaire d’escroquerie datant de 2015.

Magali Berdah et sa fameuse tendinite au bras

Booba semble avoir mis de côté ses conflits dans l’industrie musicale, comme son possible combat avec Rohff suite à une mésentente sur les prize money remportés lors de l’événement. Le DUC s’est lancé depuis plusieurs mois dans une guerre contre ceux qu’il appelle les influvoleurs en ciblant celle qui murmure aux oreilles des influenceurs, Magali Berdah. Le pirate en chef s’est donné comme mission de dénoncer les magouilles de la patronne de Shauna Events.

France 2 a consacré récemment tout un reportage à ce sujet dans l’émission « Complément d’Enquête ». L’émission a mis en lumière les pratiques frauduleuses des influenceurs, ciblant des internautes souvent mal informés et ayant une confiance aveugle en ces célébrités de télé-réalité.

« Comme vous l’avez compris, il y aura un avant et un après “Complément d’enquête” ceux qui sont encore aveugles ne verront plus jamais ces influvoleurs de la même façon. C’est la fin d’un système démoniaque qui a duré beaucoup trop longtemps. C’est la fin de tous ces voleurs écervelés sans talent ! » déclare Booba avant la diffusion de l’émission. Le rappeur n’a pas manqué de féliciter les journalistes pour la qualité de leur enquête sur les arnaques des influenceurs et d’avoir montré l’implication de Magali Berdah dans cet écosystème.

À lire aussi :  Cardi B échappe à la justice suite à l'incident du micro à Las Vegas

L’influenceuse de tes influenceuses préférées s’est retrouvée en tendance sur les réseaux sociaux pendant plusieurs jours suite à sa sortie dans le reportage qui n’a pas convaincu le public. Sa fameuse « tendinite au bras » a suscité énormément de moqueries et ses propos ont été repris par plusieurs marques connues sur les réseaux.

Booba prouve que Magali Berdah est connue des services de police

Quelques jours après la diffusion du reportage, B2O vient en rajouter une couche en partageant une convocation judiciaire adressée à Magali Berdah datée de juin 2015 dans laquelle elle était déjà accusée d’escroquerie. « Bah alors ? Magali ! C’est le convoqueeyyyy ? Vous êtes apparemment très connue des services de police pour escroqueries et ça ne date pas d’hier ! ». Peut-on lire dans la légende de la publication, il prouve ainsi que la chef d’entreprise n’est pas à sa première accusation. La fumée ne semble pas se dissiper autour de l’agente de célébrités de télé-réalité et le père de Luna et d’Omar semble déterminer à démontrer sa culpabilité dans cette histoire.