Le DUC affirme que Jul est une exception dans le monde du Rap Français. Celui qui s’est autoproclamé Boss du Rap Game s’est exprimé à ce sujet dans l’interview qu’il a accordé au Chroniqueur Sale. Il parle notamment de l’importance de l’écriture dans les titres de Rap, qui permet à un morceau de perdurer dans le temps et de traverser les générations.

La relation entre Booba et Jul

Kopp a fait l’éloge du J par le passé, il y a quelques années, on s’attendait même à une collaboration entre eux, mais depuis que le rappeur marseillais a multiplié les collaborations avec Gims, Rohff et SCH, Élie Yaffa n’a pas apprécié cette affiliation et a déclaré que ce featuring ne se ferait pas même s’il a toujours témoigné du respect pour La machine.

Booba : Il n’y a que Jul qui dure sans travailler ses textes

L’artiste du 92i a exprimé son opinion sur l’écriture dans le Rap Français dans sa dernière interview. L’écriture est moins importante aujourd’hui pour la nouvelle génération, selon B2O le texte est essentiel pour durer dans ce style musical et L’ovni est l’exception qui confirme la règle. « Un texte, ça ne vieillit jamais. Une citation de Jules César, une grosse punchline de Napoléon ou de Gengis Khan, ça traverse les siècles. Quand il n’y a pas de texte, ça vieillit mal » déclare celui qui a une expérience de plus de 25 ans dans le Rap Français en faisant cette analogie avec des citations de personnages célèbres qui ont marqué l’histoire.

À lire aussi :  Alicia Keys chante « Djadja » sur scène avec Aya Nakamura

« Il n’y a que Jul qui dure, lui, c’est à part. Mais la plupart des mecs qui n’écrivent pas, ils ne durent pas ». Avant de citer les paroles de Calbo dans le titre « Boxe avec les mots ». « Tu prends : qui prétend faire du rap sans prendre position, ça, c’est du texte. On n’en entend plus parler d’Ärsenik depuis des années, mais tu as encore la punchline en tête ».