Booba s’est exprimé récemment sur deux titres qui ne lui plaisent pas dans sa discographie, pour différentes raisons.

Booba n’a pas le temps pour les regrets

Le DUC n’est pas du genre à avoir le temps pour les regrets, comme il l’a souligné à maintes reprises tout au long de sa carrière depuis la sortie de son premier album avec Lunatic. En effet, c’est ce que l’artiste a avoué dans une interview accordée au Chroniqueur Sale, bien qu’il y ait quelques exceptions. Par ailleurs, celui qui vient de faire un concert historique au Stade de France et qui possède l’une des plus grosses discographies du Rap Français, a reconnu qu’il n’apprécie pas deux titres de son catalogue.

Booba et Gims sont fâchés comme jamais

Pour Booba, dans le premier titre, il y a eu un problème de casting : « Longueur d’avance » en collaboration avec Gims, figurant dans le projet « Futur 2.0 ». « Cette fois-là, je me suis menti à moi-même. J’ai écouté des conseils, c’était presque une collaboration calculée, ce que je ne fais pas d’habitude. Histoire de se dire : Vas-y, il est un peu éclaté, mais il kiffe ce qu’on fait, on va essayer de rallier deux générations. On a tenté». Il qualifie même ce choix de stratégique : « Ce n’était pas fait avec le cœur, et du coup le morceau est éclaté ».

Le second titre est un solo présent dans l’album « 0.9 » : « Pourvu qu’elles m’aiment ». « Je me suis tapé un délire, mais je n’aime pas ce morceau », a admis le rappeur. Le titre raconte les pulsions amoureuses du DUC, et il ne semble pas le porter dans son cœur. Toutefois, la chanson comptabilise plus de 3 millions de streams sur les plateformes de streaming, devenant ainsi le deuxième titre le plus écouté de l’album « 0.9 ».

À lire aussi :  Vegedream a été gazé et dépouillé à Villetaneuse