Booba mène une rude bataille avec les influenceurs, notamment Magali Berdah, la directrice de Shauna Events, l’agence chargée de gérer les placements de produits pour de nombreux candidats de télé-réalité.

Booba : chauffeur armé et sécurité rapprochée

Le rappeur français exilé à Miami a commencé une guerre contre ce qu’il appelle les influvoleurs. Dans son viseur, Magali Berdah, directrice de Shauna Events. Le DUC a décidé de consacrer une grande partie de son énergie à dénoncer les placements de produits frauduleux, ce qui a suscité une énorme polémique. Le rappeur s’est exprimé dans une interview du Parisien à ce sujet en expliquant les raisons de son combat : « Il fallait que les gens comprennent pourquoi je suis aussi acharné. Ces gens ne sont pas que des arnaqueurs, ils sont dangereux », a-t-il déclaré.

Selon lui, il y a de très grosses arnaques impliquant d’énormes risques financiers. « J’ai découvert des trucs suspects ». Le quotidien de Booba a été bouleversé et même sa vie a été mise en danger. « Ils ont engagé des services secrets, je me retrouve avec des filatures, un traqueur GPS sous ma voiture, j’ai attrapé un faux clochard en bas de chez moi qui fouillait dans mes poubelles. Je l’ai dépouillé, il a essayé de casser son téléphone, je l’ai récupéré, j’ai démasqué l’opération. J’ai des caméras de surveillance, une sécurité rapprochée, un chauffeur armé. Je ne suis pas parano ».

Booba se dit prêt à se battre à n’importe quel prix, une chose est sûre le père d’Omar et Luna compte aller jusqu’au bout de son combat. « Je suis une teigne. Et là, je suis en feu », a-t-il déclaré.

À lire aussi :  STLR clash B.B. Jacques de « Nouvelle École »

Booba prêt à se battre à n’importe quel prix pour protéger sa famille

Le duc de Boulogne, père de deux enfants, se qualifie lui-même de « père protecteur » qui fera tout son possible pour protéger sa famille. Le rappeur est proche de ses deux enfants même s’il évite de les emmener en tournée. Pour lui : « Les enfants, c’est la base, le sens de la vie ».

Il ne manque pas d’ailleurs de répondre à la rumeur qui dit qu’il a déscolarisé ses enfants : « N’importe quoi ! Il y a tellement de conneries écrites sur moi. L’école est obligatoire. Mon but, c’est que mes enfants soient un jour autonomes, patrons, qu’ils ne soient pas dépendants de quelqu’un d’autre, qu’ils ne soient pas maltraités, n’aient pas à souffrir d’être virés, qu’ils choisissent l’endroit où ils veulent vivre ». Quant à l’influenceuse de tes influenceuses préférées, elle a déposé plainte contre Booba pour cyberharcèlement en mai dernier.