Vald a réagi aux propos de Booba dans son interview pour le Parisien et donne sa version des faits après les événements qui ont marqué la soirée des Francofolies de La Rochelle.

Vald donne sa version des faits sur la soirée des Francofolies

Vald a réagi à son tour. Lundi, le rappeur a publié un communiqué de presse sur Instagram et raconte à son tour la soirée des Francofolies après l’interview du DUC pour le Parisien. L’auteur de « V » affirme qu’il souhaitait surtout se protéger après les menaces du rappeur du 92i sur les réseaux sociaux depuis maintenant quelques mois. « Moi, je ne suis pas bagarreur, on me menace, je me protège, commence-t-il. Ce n’est pas comme s’il marchait tout seul. De base, il a une plus grosse équipe que moi. En plus, il fait carte blanche, il ramène toute la terre. Je suis censé faire quoi, me cacher dans le tour bus ? Espérer qu’on ne le croise surtout pas ? ».

Vald déclare à son tour qu’il n’est pas en guerre avec Booba

Selon la version des faits de Vald, à aucun moment, il ne voulait « faire barrage » au DUC lors du festival : « C’est lui qui ne voulait plus approcher le festival si on ne quittait pas les loges. Il insulte les gens quand il est bien sûr de ne pas les croiser. Il ouvre son c*l sur scène quand il y a 50 CRS derrière lui, quelle vie de gangster ». Il nie aussi l’accusation de Booba selon laquelle la mère d’une de ses fans aurait été frappée par sa garde rapprochée, « Tout le monde est resté avec moi du début à la fin, personne n’a touché à la maman d’un supporter pirate ».

Pour finir, Le V voudrait mettre un terme à cette histoire. « Comme tu dis, on n’est pas en guerre, ajoute-t-il accompagné d’un drapeau blanc. Essaie de lever le pied sur le harcèlement, même à toi, ça va te faire du bien ». Ainsi, après les dérives survenues aux Francofolies, la querelle pourrait s’arrêter entre B2O et V.A.L.D, même si l’auteur d’« ULTRA » assure au journal francilien qu’il attend une indemnisation de ce dernier.

À lire aussi :  Gims : L’album de Sexion d’Assaut ne sortira jamais