Nayra, évincée lors des auditions de la saison 2 de « Nouvelle École », déchaîne la colère des internautes qui contestent le choix de Niska.

Nayra : La main de Zed dans le choix de Niska ?

La deuxième saison de « Nouvelle École » est maintenant disponible sur Netflix, apportant son lot de surprises et de débats. Alors que Booba a déjà exprimé son mécontentement envers Shay après son altercation avec une candidate, une autre artiste se fait remarquer sur les réseaux sociaux : Nayra.

Dans le deuxième épisode, elle fait une apparition aux côtés de Slkrack et Bayass. Les trois talents se donnent à fond devant Zed et Niska, mais ce dernier opte finalement pour les deux rappeurs du 18ème.

Le désaccord règne sur Twitter alors que de nombreux internautes reprochent au jury d’audition un manque d’objectivité dans l’élimination de Nayra. Certains soulignent en premier lieu que Slkrack et Bayass se connaissent et sont amis, originaires tous deux du même arrondissement de Paris.

Ils relèvent également qu’au cours d’une discussion privée entre Niska et Zed, Niska évoque la similarité des styles des deux rappeurs comme un problème. Selon les internautes, cette réflexion serait incohérente avec son choix final et peut-être guidée par Zed.

En effet, on peut clairement entendre le membre de 13 Block appeler Bayass « Yassba », ce qui suggère une complicité potentielle déjà existante entre les deux protagonistes. Il convient de noter que Zed a collaboré avec Slkrack et SDM sur « Liens du 100 » en fin 2022, après le tournage de « Nouvelle École ».

Les spéculations vont bon train quant à l’influence de Zed sur la décision de Niska et à la nature des relations entre les différents acteurs de l’émission.

À lire aussi :  Booba condamné pour insulte envers une ex-journaliste de Charlie Hebdo

Nayra s’exprime après son élimination de Nouvelle École

Il est important de souligner que Nayra était l’une des quatre seules femmes en lice pour la deuxième saison du télé-crochet. Malheureusement, comme cela a été révélé (ATTENTION, SPOILER), aucune d’entre elles n’a réussi à passer le stade des auditions.

Cette réalité a suscité une vague de soutien sans précédent sur Twitter en faveur de Nayra. La jeune femme a réagi rapidement sur la plateforme en partageant un message inspirant.

Elle a écrit : « La petite fille en moi qui n’avait aucun modèle est si fière de voir ma grosse tête de banlieusarde nordaf avec son tatouage amazigh sur le menton en 4K sur Netflix. Merci à tous pour vos milliers de messages, votre force, votre amour et votre bienveillance. C’est une expérience puissante ».

La reconnaissance et la gratitude exprimées par Nayra témoignent de l’impact profond qu’elle a eu sur le public et de la force de sa représentation en tant que femme artiste issue de la banlieue.

Alors que la saison 2 de « Nouvelle École » touche à sa fin, l’émission a été le théâtre de moments intenses et de révélations artistiques captivantes. Malgré l’élimination de Nayra et des autres talentueuses femmes participantes lors des auditions, leur présence a été inoubliable et a contribué à la diversité et à la richesse de l’émission.

À lire aussi :  Médiapart accuse Booba et ses pirates de harcèlement en ligne

La vague de soutien massif sur Twitter en faveur de Nayra a souligné l’importance de la représentation féminine dans l’industrie du rap et de la musique en général. Nayra, avec sa fierté et sa gratitude exprimées, est devenue un symbole d’inspiration pour de nombreuses personnes qui se reconnaissent en elle.

Dans le paysage du rap et de la musique en général, les rappeuses font face à une sous-représentation persistante. Cette réalité se reflète également dans des émissions comme « Nouvelle École »les artistes féminines sont souvent en nombre limité.

Malheureusement, cela se traduit par une visibilité réduite des rappeuses dans les médias, les festivals et les radios. Les talents féminins du rap ont souvent du mal à obtenir la reconnaissance qu’ils méritent, malgré leurs compétences indéniables et leur contribution importante à la scène musicale.

Il est essentiel de promouvoir l’égalité et l’inclusion dans l’industrie de la musique, afin de permettre aux rappeuses de briller et de faire entendre leur voix de manière plus équitable. Un changement significatif est nécessaire pour assurer une représentation juste et équilibrée des femmes dans le rap et dans tous les aspects de la musique.

Maintenant, tous les regards sont tournés vers la finale tant attendue de « Nouvelle École », prévue pour le 31 mai. Les attentes sont élevées et les fans sont impatients de découvrir qui sera couronné champion de cette saison.

À lire aussi :  Jul dévoile un extrait de son prochain album !

Les artistes restants ont une dernière chance de faire briller leur talent et de convaincre le jury avec des performances exceptionnelles.

Que la compétition atteigne son apogée et que la finale de « Nouvelle École » offre un spectacle époustouflant où les artistes repoussent les limites de leur créativité. Rendez-vous le 31 mai pour assister à un dénouement palpitant qui déterminera le prochain visage de la scène rap française.