Nawell Madani, scénariste, réalisatrice et actrice principale de la série « Jusqu’ici tout va bien », a répondu à une polémique qui entoure actuellement la série, lors d’une interview donnée à Mouloud Achour sur le plateau de l’émission « Clique ».

Bien que la série connaisse un grand succès sur Netflix, Nawell a tenu à clarifier la situation et à donner sa version des faits.

Nawell Madani cartonne sur Netflix avec sa série

Depuis sa mise en ligne le 7 avril sur Netflix, la série « Jusqu’ici tout va bien » créée par Nawell et Simon Jablonka est devenue la plus regardée sur la plateforme en France.

En plus d’être scénariste, Nawell Madani, connue à l’origine comme humoriste, joue également le rôle principal dans la série en incarnant Fara, une journaliste ambitieuse.

Lorsque son petit frère est impliqué dans une affaire de trafic de drogue, elle doit faire face à cette situation difficile avec le soutien de ses sœurs tout en essayant de maintenir les apparences auprès de leur entourage.

Nawell est accompagnée dans la série par Djebril Zonga, Paola Locatelli, Kahina Carina et Carima Amarouche qui jouent aux côtés de l’actrice dans des rôles clés.

Nawell Madani répond aux critiques concernant sa série

Bien que la série « Jusqu’ici tout va bien » soit en tête des visionnages sur Netflix ces derniers jours, certains spectateurs ne l’ont pas appréciée et ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

À lire aussi :  Oussama Ammar propose une formation à 5000 euros pour devenir riche

Certains ont accusé la série de caricaturer la communauté maghrébine. Lors d’une interview dans l’émission Clique, Nawell Madani a pris la parole pour répondre à ces critiques qui l’ont touchée personnellement.

Elle a expliqué que la critique qui l’avait blessée le plus était celle qui l’accusait de « stigmatiser davantage ». Nawell a défendu ses intentions nobles, en expliquant qu’elle voulait parler des femmes de quartier qui se battent dans la vie. Elle a également souligné qu’elle avait choisi des acteurs et des actrices qui ne sont pas habituellement représentés à l’écran.

Nawell Madani a répondu aux critiques concernant le choix de l’actrice Paola Locatelli pour jouer le rôle d’une jeune Maghrébine dans la série. Les réseaux sociaux ont été agités par des commentaires négatifs à ce sujet, mais Nawell Madani a défendu sa décision en affirmant que cela fait partie de l’exemple que l’on doit montrer en matière de diversité.

Elle a par ailleurs comparé cette situation à celle d’Omar Sy dans Lupin, où la race n’était pas un sujet de discussion. En écrivant la série, elle voulait aborder différents sujets tels que le racisme et le sexisme, non seulement dans les médias, mais aussi dans les quartiers et dans les familles.

Nawell Madani a expliqué que la date de sortie de la série pendant le mois de Ramadan n’était pas intentionnelle. Elle a déclaré que Netflix avait pris la décision de la date de sortie sans que l’équipe de production puisse la contrôler.

À lire aussi :  Ruby Nikara vs Maya Niiya : Retourne manger du caca à Dubaï

En conclusion, la série « Jusqu’ici tout va bien » créée par Nawell Madani a connu un grand succès sur Netflix, devenant même la série la plus regardée en France sur la plateforme.

Cependant, elle a aussi suscité une polémique sur les réseaux sociaux, certains spectateurs critiquant sa représentation de la communauté maghrébine.

Face à ces critiques, Nawell Madani a répondu de manière franche et honnête, expliquant ses intentions et sa vision artistique pour la série.

Malgré les différences d’opinions, il est clair que la série a réussi à susciter un débat important sur la représentation de la diversité à l’écran, soulignant l’importance de continuer à encourager des voix diverses et originales dans l’industrie du divertissement.