Bilal Hassani a commencé sa carrière en tant que vidéaste sur YouTube. Depuis, il a fait un grand bout de chemin en devenant un chanteur reconnu, ayant même collaboré avec le célèbre Alkpote.

Bilal Hassani annule sa performance dans une église

En 2019, il a représenté la France à l’Eurovision, où il a terminé à la 16e place. Plus récemment, il a participé à la onzième saison de Danse avec les Stars, où il est arrivé jusqu’en demi-finale avant d’être éliminé face à Tayc.

Live Nation, le producteur de la tournée de Bilal Hassani avait prévu un événement peu conventionnel pour le lancement de sa tournée dans une ancienne église à Saint-Pierre-aux-Nonnains. Malheureusement, l’événement a été annulé pour des raisons de sécurité.

Les équipes de production et l’artiste ont pris cette décision pour éviter de mettre en danger le public et garantir leur sécurité face à un environnement potentiellement hostile. Bien que déçu, Live Nation considère que la sécurité de son public est primordiale et qu’il doit être protégé de toute agression éventuelle dans un cadre sécuritaire.

Live Nation a publié un communiqué dans lequel ils ont expliqué que leur priorité était la sécurité du public et qu’ils ne pouvaient pas risquer de transformer un événement de joie en un lieu de tension et de malveillance. Ils ont également invité les détenteurs de billets à contacter leur point d’achat pour obtenir un remboursement.

À lire aussi :  Maes enchaîne les polémiques et clash Booba

Bilal Hassani porte plainte pour haine et violence

Bilal Hassani dépose des plaintes pour incitation à la haine et à la violence contre des mouvements d’extrême droite, selon ses déclarations dans l’émission Quotidien. Le chanteur de 23 ans a cité les mouvements d’extrême droite Aurora et Civitas, ainsi qu’un groupement nommé « discussion natio Metz ».

Ces plaintes font suite à des propos menaçants et des intentions d’actions violentes lors de son concert. Sa mère, Amina Fruhauf, également présente sur le plateau de l’émission, a confirmé que les plaintes avaient été déposées au nom de Bilal et a déclaré qu’ils laisseraient les choses suivre leur cours.

Le procureur de Metz a ouvert une enquête contre X à la suite de l’annulation du concert de Bilal Hassani pour des accusations de menace de délit, provocation à la haine et incitation publique à commettre un crime ou un délit contre une personne en raison de son orientation sexuelle.

Les campagnes de harcèlement homophobe que le chanteur a subies depuis des années ont par ailleurs été mentionnées. Bilal Hassani a exprimé sa lassitude face à ces attaques lors d’une interview récente, soulignant que la discrimination et la violence basées sur l’orientation sexuelle d’une personne doivent être punies par la loi. Il espère que cela cessera et que la différence sera célébrée plutôt que stigmatisée.