Maes raille impitoyablement la silhouette de Booba, en particulier ses jambes qui sont comparées à celles d’un coq en raison de leur finesse par rapport au reste de son corps musclé.

Maes ne lâche pas Booba et s’en prend à son physique

Bien que les internautes aient déjà plaisanté sur la physionomie du Père de Luna et d’Omar, cette dernière session de sport a été l’occasion pour le rappeur de Sevran de s’en moquer à nouveau.

Maes, qui a sorti son dernier album « Omerta » en début d’année avec des collaborations avec des artistes tels que Niska, Gims, Morad, Gazo, Koba LaD et Kayna Samet, continue la promotion de son projet en donnant des interviews.

L’album a été bien accueilli et vendu à plus de 17 000 exemplaires en première semaine. En même temps, Walid Georgey poursuit sa guerre contre B2O, notamment en tentant d’empêcher son concert à Casablanca en juin. Les deux artistes se sont également lancé un défi dans l’octogone, mais rien ne s’est concrétisé pour l’instant.

Walid a de nouveau visé Kopp sur les réseaux sociaux, comme il l’a fait régulièrement ces derniers mois. Cette fois-ci, il s’est moqué de la vidéo de l’ancien membre du groupe Lunatic où celui-ci faisait de la corde à sauter, en plaisantant sur son physique, notamment ses jambes, avec un émoji « coq ».

Maes attaque Booba sur son physique : où va leur rivalité ?

Le DUC a déjà été la cible de critiques concernant ses « jambes de coq ». Dans une interview précédente, il avait déclaré ne pas être touché par ces moqueries.

À lire aussi :  Booba tacle le jury de l’émission « Nouvelle École »

En conclusion, les clashs entre Maes et B2OBA continuent d’alimenter les réseaux sociaux et de susciter des réactions chez les fans. Les deux artistes rivalisent d’attaques et de provocations, notamment sur le physique de l’un et de l’autre.

Si cela peut sembler être une simple guerre de mots, certains observateurs craignent que cela ne dégénère en affrontements physiques ou en débordements lors de leurs concerts respectifs. Il est donc important que les deux artistes sachent mettre un terme à cette rivalité et revenir à l’essentiel : leur musique.