Maghla, de son vrai nom Barbara, est l’une des streameuses françaises les plus populaires sur Twitch. Elle est aujourd’hui l’une des créatrices de contenu les plus influentes du web. La jeune femme rassemble des milliers de personnes et comptabilise plus d’un million d’abonnés sur les réseaux sociaux.

Maghla : « J’étais devenue l’ombre de moi-même »

Son parcours sur internet a été marqué par une ascension rapide et spectaculaire, qui lui a valu une reconnaissance publique importante. Toutefois, cette visibilité a également attiré l’attention de certains individus malveillants qui ont choisi de la harceler de manière répétée, en raison de son genre, lui infligeant ainsi un véritable enfer psychologique.

Elle déclare dans une interview accordée à GQ :

« Quand quelqu’un utilise ton image alors qu’il ne te l’a pas demandé, c’est très compliqué. Je me suis sentie violée dans mon intimité. Alors, je me suis cachée sous des pulls XXL, mais j’étais malheureuse ».

« Quand je portais un débardeur, je mettais la main devant pour éviter une capture d’écran. C’était devenu des réflexes. J’étais devenue l’ombre de moi-même, je n’étais plus cette femme solaire que connaissait mon entourage. Et puis un jour, je me suis dit que quoi que je fasse, je serai sexualisée. Alors, j’ai décidé de n’écouter que moi et d’être celle que j’avais envie d’être ».

Le harcèlement dont elle a été victime a renforcé l’engagement de Maghla, qui s’emploie désormais avec une détermination accrue à lutter contre cette menace qui sévit sur les réseaux sociaux et perpétue les inégalités entre les sexes.

À lire aussi :  Ruby Nikara vs Maya Niiya : Retourne manger du caca à Dubaï

« Je pense qu’il y a plus grave dans la vie qu’une femme qui joue aux jeux vidéo. Je me suis longtemps demandée comment je pouvais prouver que j’avais ma place. Mais je me suis rendue compte que je n’avais rien à prouver. Et si j’étais là parce que les gens aimaient ce que je faisais, c’est qu’il y avait une raison » affirme-t-elle avec conviction.

L’évolution de la carrière de Maghla

Bien que les effets négatifs de sa notoriété aient été préjudiciables, Maghla a su tirer profit de cette exposition pour saisir de nombreuses opportunités.

Après avoir été ambassadrice pour Spotify, elle est désormais l’égérie d’Yves Saint Laurent Beauté, une reconnaissance tant pour son expertise dans le streaming que pour son talent de créatrice de contenu. Portée par la confiance et la fierté, cette expérience dans l’univers de la beauté s’est avérée être une expérience des plus révélatrices pour elle.

Barbara se dit aujourd’hui heureuse et épanouie, mais son chemin pour y arriver a été long, douloureux, jonché d’obstacles et de surprises. Elle a trouvé refuge dans les jeux vidéo et est devenue une femme accomplie qui navigue avec aisance dans les méandres du streaming et des réseaux sociaux.

Malgré les difficultés rencontrées, elle est convaincue que Twitch a permis et continuera à réaliser ses rêves. En somme, la jeune femme a trouvé sa voie et vit chaque jour avec intensité.

À lire aussi :  Koh-Lanta : Denis Brogniart remplacé ? Le mystère se dissipe !

« Être une femme, c’est avant tout se sentir libre, mais c’est aussi et surtout avancer et regarder vers l’avenir. Je sais ce que je veux, je sais où je vais et je sais que tout ce que je veux faire, c’est avec le cœur, donc ça ne peut pas mal se passer ».

Barbara est l’incarnation d’un état d’esprit qui caractérise une génération qui n’a plus peur de choisir la liberté. Sa réussite témoigne du fait qu’il est possible de vivre sa vie sans compromis et d’être soi-même, sans avoir peur de prendre des risques et de suivre ses aspirations.