SDM a supprimé le titre « Hier encore » des plateformes de streaming à la demande de la famille de Charles Aznavour. Il s’agissait du premier Track de son nouvel album « Liens du 100 ».

SDM se fait retirer le titre « Hier encore »

Le second projet de SDM est sorti le 2 décembre dernier, dans le cadre de la promotion de l’album il avait choisi pour son passage chez COLORS d’interpréter le morceau « Hier encore » aujourd’hui supprimé des différentes plateformes de streaming.

En effet, le titre n’est plus disponible à l’écoute, sauf sur YouTube, via la chaîne des studios allemands. Le rappeur de 92 a expliqué que la famille de Charles Aznavour l’avait fait retirer. Le regretté chanteur a à son répertoire un morceau éponyme, dont SDM a également repris le refrain à sa façon.

« Hier encore, j’avais vingt ans. Je jouais de la vie comme on joue de l’amour », rappait l’artiste, là où Aznavour chantait : « Hier encore, j’avais vingt ans. Je caressais le temps. J’ai joué de la vie comme on joue de l’amour ».

SDM réagit à la suppression du titre « Hier encore »

Il est fort probable que des proches d’Aznavour aient les droits d’auteur du titre, cela aurait entraîné la suppression du titre.

SDM n’a pas manqué de s’exprimer sur la situation sur Twitter : « Paix à son âme, c’est un artiste incroyable dont je continuerai de m’inspirer. Sans rancune et paix sur la famille, on continue d’avancer. Liens du 100 toujours disponible partout ». Un hashtag #FreeHierEncore a cependant été créé sur Twitter par les fans du rappeur.

À lire aussi :  Jul surpasse Johnny Hallyday en accomplissant un exploit historique

Cette restriction est pour le moins déplaisante pour l’artiste et arrive à peine un mois après la sortie de son dernier opus. Le projet avait réalisé un très bon démarrage avec 13 986 exemplaires vendus en seulement une semaine d’exploitation.

Par ailleurs, le morceau « Cette année » figurant dans le même album s’inspire de la chanson éponyme de Claude François et reprend également la mélodie du refrain « Cette année-là, j’ai chanté pour la première fois. Cette année-là, le public ne connaissait pas ».