Orelsan était de passage dans le Late Show d’Alain Chabat sur TF1 aux côtés de son frère Clément Corentin dans le cadre de la promotion de la réédition de l’album « Civilisation ».

Orelsan : Montre jamais ça à personne

Orel a sorti récemment 10 nouveaux titres ainsi que la deuxième saison de sa série « Montre jamais ça à personne » sur Amazon Prime Video. Jamel Debbouze était aussi invité dans l’émission et n’a pas manqué de tacler le rappeur caennais avec humour.

L’acteur s’est amusé à accuser Raelsan et Clément de l’avoir plagié en reprenant le concept de son documentaire « Jamel en vrai » réalisé par son frère Karim, il y a de cela déjà plusieurs années.

L’humoriste souligne le fait que le duo se serait contenté de copier ce qu’il avait fait pour « Montre jamais ça à personne ». Documentaire dans lequel le frère du rappeur a filmé et a retracé les coulisses de la carrière de Raelsan mettant ainsi en lumière son processus créatif.

Orelsan chambre Jamel après son accusation de plagiat

« Le principe était exactement pareil que le vôtre. Où c’est mon frère qui filmait mes déboires artistiques comme ça. Et c’est pour ça que j’ai beaucoup aimé votre truc qui m’a fait beaucoup penser au mien », a-t-il commenté.

À lire aussi :  Aya Nakamura très en colère suite aux attaques sur son physique !

Clément a déclaré à ce sujet : « Je l’ai beaucoup regardé avant de commencer le montage parce que c’est important de voir… », « les défauts ! » a complété l’auteur de « Basique » avant de chambrer Debbouze : « C’est bien de regarder des documentaires un peu moyens pour voir comment on peut avancer dans notre truc ».

Un tacle qui fait réagir l’humoriste qui affirme : « S’il n’y avait pas des caméras, si ce n’était pas un Late Show, eh bah, on se battrait là ! ».

De son côté, Clément Cotentin ne cache pas d’avoir puisé son inspiration dans le documentaire « Jamel en vrai » de Karim Debbouze et Roland Allard.

D’ailleurs, il l’avait déjà expliqué dans l’émission « Un bon moment » de Kyan Khojandi : « Il y a une dimension plus haute. Ça parle d’argent, des affres de la célébrité et aussi de ce qu’elles signifient dans un contexte particulier, ici, dans une famille issue de l’immigration ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TF1 (@tf1)