Magali Berdah est sur le point de perdre sa guerre face à Booba. En effet, après avoir remporté une première bataille judiciaire avec une demande de la justice pour réactiver son compte OKLM, le DUC est bien parti pour gagner sa lutte contre le business frauduleux des influenceurs. L’actionnaire principal de Shauna Events est sur le point de lâcher Magali.

Magali Berdah lâchée par son principal actionnaire

Selon les informations révélées par Le Parisien, Banijay, l’actionnaire principal de Shauna Events, a fait part de sa volonté de se séparer de la société de l’agente des candidats de télé-réalité. L’opération était censée rester confidentielle jusqu’à la signature d’un accord. Mais Magali a fait fuiter l’information.

Booba a célébré l’information en retweetant l’article du Parisien dans lequel on peut lire « La perte de vitesse de la société et les déboires de Magali Berdah ces derniers mois ont eu raison du partenariat ».

Les fans de B2O se sont amusés de la situation là où la papesse des agents d’influences prétend juste reprendre sa vie en main. Une chose est sûre, l’ex-membre de Lunatic arrête des carrières pour de vrai comme il le dit dans son titre « JDC ».

Booba vs Magali Berdah : Le début de la fin

Magali Berdah a publié un message cryptique entre un rendez-vous chez le coiffeur et un autre dans un salon de beauté : « Ce que je vis depuis des mois est injuste et extrêmement grave. J’ai pris conscience d’une chose aujourd’hui, je suis forte et je me suis battue toute ma vie ! Je reviens de loin dans ma vie ! Et je ne ferai pas ce cadeau à certains. Je reprends ma vie en main pour mes filles d’amour, pour Stéphane, pour ma mère, pour ma grand-mère qui, de là où elle est, me soutient et me protège ».

« Maintenant, je ne me laisserai plus faire, je ne vais plus rester chez moi à me laisser mourir à petit feu. Je vais me battre pour moi, mais surtout pour les personnes qui vivent ce calvaire criminel. Je suis de retour comme jamais » une manière de retourner la situation, car c’est bien Banijay qui souhaite se séparer de sa société.

À lire aussi :  Shay met un vent à une rappeuse américaine

Les dirigeants de Banijay ont découvert dans la presse la condamnation de la papesse des influenceurs en 2019 pour abus de faiblesse et blanchiment révélée par le site L’Informé. Magali Berdah a soutiré 222 000 euros à un ancien haut fonctionnaire de 96 ans en 2015.

Elle a d’ailleurs été condamnée à un de prison avec sursis et interdite de diriger une entreprise pendant cinq ans. Le coup dur arrive après une année catastrophique pour la femme d’affaires.

Booba a naturellement exprimé sa satisfaction avec un tweet dans lequel il dénonçait le placement de produit de Magali pour des bonbons halal avec de la gélatine de porc. « Moi, j’ai le pressentiment qu’elle est virée du groupe Banijay et qu’elle veut nous faire croire qu’elle prend son envol. Comme un nouveau départ. Alors que c’est la fin ! » a-t-il déclaré. Selon Kopp, elle tenterait de noyer le poisson en donnant des fausses raisons de son départ de Shauna Events.

Le DUC a ensuite posté une photo de Magali Berdah avec la légende « VVV » faisant référence à la célèbre expression de Jules César « Veni, Vidi, Vici » pour affirmer qu’il a bel et bien gagné la guerre.