Diam’s de retour avec son documentaire « Salam »

Le 28 mai, Bruno Attal s’est emparé de son compte Twitter pour faire une parodie de l’interview de Diam’s pour le média Brut face à Augustin Trapenard. L’ex-policier, également candidat de Reconquête, a vidé son sac et n’a pas hésité à dire ce qu’il pensait du journaliste et de l’ancienne rappeuse qui a fait son grand retour avec le documentaire « Salam ».

Les fans l’attendent depuis sept ans. Depuis ce nombre d’années que Diam’s a cessé de donner des interviews aux médias français. Sept ans après sa dernière interview avec Sept à Huit, à l’occasion de la projection de son documentaire « Salam » au 75e Festival de Cannes, elle a repris la parole et répondu aux questions d’Augustin Trapenard pour Brut. Mais l’interview n’a pas semblé convaincre tout le monde.

L’ex-officier et candidat de Reconquête Bruno Attal a choisi de parodier l’interview quelques jours après sa publication pour dénoncer les propos du journaliste qui, selon lui, ne refléteraient pas la réalité. « On ne vous a presque pas entendu et vous avez accepté d’être avec nous aujourd’hui, vous prenez la parole, pourquoi c’était important ? », demande Augustin dans l’interview originale, qui a été mimée par le politicien comme s’il était à la place de Diam’s.

« Prendre la parole oui, parce que nous, les policiers, on est en première ligne et on voit ces gamins désœuvrés qui détestent la France. À cause de journalistes comme vous d’ailleurs. À qui vous avez mis dans la tête que la France était un pays de colonisateurs, un pays raciste, et nous, ces gamins on les a sur les bancs de garde à vue ».

Une parodie gênante de l’interview de Diam’s

Le candidat du parti d’Éric Zemmour ne s’arrête pas là et affirme que ces « gamins désœuvrés nous montrent qu’ils détestent la France ». Il a également assuré que « lorsqu’ils retournent dans leur pays d’origine, ils ne sont pas acceptés. C’est pour ça qu’on veut leur tendre la main et les aider ces gamins et leur dire : si tu aimes la France, elle te le rendra au centuple ».

En revanche, selon lui, c’est impossible. Ce serait la faute d’Augustin Trappenard et de tous les « journalistes islamo-gauchistes. Mais ce n’est pas avec des journalistes comme vous, qui niez la vérité, qu’on y arrivera. On est les thermomètres de la France, mais ce devrait être vous, les journalistes, le thermomètre de la France », affirme-t-il dans sa parodie avant de conclure :

À lire aussi :  Une fan de Soolking finit en prison après l’avoir harcelé sur les réseaux sociaux

« Mais les islamo-gauchistes comme vous ont pris le pouvoir et ne veulent surtout pas dénoncer ce qui se passe dans nos quartiers et l’islamisation de la France. Et pour preuve, quand vous faites une interview avec Diam’s par exemple, vous ne posez pas les questions qui dérangent ». La parodie n’a pas fait rire tout le monde, le message que Bruno Attal espère faire passer peut-être interpréter de différentes manières.