Diam’s rappe dans la bande-annonce !

La bande-annonce du documentaire retraçant la vie de Diam’s « Salam » vient d’être mise en ligne, avec une énorme surprise pour le public, Mélanie revient avec un couplet légendaire dans le court extrait, de quoi faire monter la température avant la projection de « Salam » dans les salles de cinémas le 1er et 2 juillet prochain. Les réservations seront d’ailleurs ouvertes très bientôt.

L’ancienne rappeuse raconte son parcours à travers le revers de la médaille que fut sa grande notoriété dans un long métrage autobiographique que les fans de vrai Rap Français attendent avec impatience. Le film a déjà été présenté en avant-première au Festival de Cannes, suite à quoi Vitaa a publié un message touchant à Diam’s sur Instagram. La bande-annonce est enfin disponible.

Mélanie redevient Diam’s l’espace d’un instant

« Le début des années 2000 est marqué par l’avènement d’une jeune rappeuse Française, Diam’s », commence la vidéo. « En trois albums, elle devient un phénomène de société, elle vend des millions de disques, des centaines de milliers de personnes se rendent à ses concerts. Pourtant, en 2010, alors qu’elle est au sommet de la gloire, Diam’s fait un choix de vie qui choque la France. Elle tire alors sa révérence et disparaît. Pour la première fois, elle nous raconte son histoire » On peut se remémorer le parcours de Mélanie Georgiades qui apparaît dans un Zénith de Paris vide, voyant sa carrière défiler sous ses yeux.

À lire aussi :  Le documentaire de Diam’s sera disponible au cinéma pendant 48 heures !

« Je me faisais du mal de plus en plus et puis je pensais à la mort de plus en plus. Mais je ne disais rien. Je continuais à faire semblant. D’ailleurs, parfois, je me demande : on était combien à faire semblant ? » déclare-t-elle avec son art et sa manière de manier la langue de Molière qui fera sans doute frissonner ses fans.

Mélanie en a profité pour remercier son public sur Instagram : « C’est tellement fou de vous retrouver et de vous lire. Les mots me manquent, vous ne pouvez pas imaginer ».