L’ancien responsable du RN avait accusé le rappeur de se rapprocher de la « Mouvance islamiste » en 2021.

Nicolas Bay, vice-président de Reconquête, a confirmé son inculpation à l’AFP. Il est accusé d’avoir diffamé le rappeur havrais Médine. L’ancien responsable du RN avait accusé le rappeur de se rapprocher du « Mouvement islamique » en 2021.

Nicolas Bay a ciblé l’auteur du titre « La France au rap français » dans l’un de ses papiers de campagne alors qu’il faisait campagne pour les élections régionales de mars 2021 en Normandie, sous l’étendard du RN. Il a notamment critiqué le financement par la région d’un documentaire sur la vie du rappeur, qu’il accuse d’être « proche de la mouvance islamiste des Frères musulmans ». Le havrais a porté plainte en juin 2021.

Médine ne tend pas l’autre joue

Il est peut-être habitué à être accusé d’être à l’origine de tous les maux de la société française à cause de sa religion et de son physique, mais l’artiste ne tend pas l’autre joue. Ainsi, le rappeur havrais a presque immédiatement poursuivi l’ancien président du Rassemblement national et aujourd’hui vice-président du parti d’Éric Zemmour. Ce n’est pas parce qu’on fait de la « politique » qu’on a le droit de tout dire. En conséquence, « le politicien » a été mis en examen.

« Le budget juridique, chez nous, a remplacé le budget marketing » – Médine

Nous souhaitons bon courage à Médine, car ce doit être fatigant à la longue de se battre contre ce genre d’individus.

À lire aussi :  Cyril Hanouna menace Booba sur le plateau de TPMP