Ziak est un rappeur d’Evry (91) signé sur le label Millenium. Ses titres « Raspoutine » et « Fixette » comptabilisent chacun plusieurs millions de vues, il a réussi à s’imposer dans l’horizon du Rap Français 2020. Rap Alpha vous invite à en savoir plus sur le mystérieux ZIAK.

Après s’être propulsé avec les morceaux Raspoutine et Fixette, Ziak a réussi à faire sensation, notamment sur Tik Tok, grâce à son single Galerie, qui a été repris dans plus de 15 000 vidéos. Cela a payé quelques mois plus tard, puisqu’il a été approché par le label Millenium, qui l’a signé en mai 2021, lui permettant ainsi de sortir son premier projet.

Si Ziak a trouvé la combinaison parfaite, c’est surtout parce qu’il manie très bien la Drill nouveau courant du rap qui devient de plus en plus populaire en France. Mais c’est aussi grâce à son apparence intrigante. Comme Menace Santana, le jeune homme apparait toujours à l’écran portant un masque, et nous ignorons à ce jour tout de sa véritable identité. De plus, communiquer avec lui est compliqué, car il désactive rapidement la possibilité de commenter ses vidéos.

Même si on ne sait pas grand-chose de Ziak, on sait qu’il a déménagé plusieurs fois avec sa mère durant son enfance entre Ris Orangis, Evry et Corbeil Essonne. La musique l’a toujours fasciné depuis son enfance. Mais c’est en 2013, lorsqu’il entre pour la première fois en studio avec son équipe Prochains Héritiers, que les choses se concrétisent.

À lire aussi :  Zoom sur Benjamin Epps

Son ancien nom de scène était à l’origine Mikeysem, mais comme il a vu son style musical évoluer, notamment dans sa manière de faire ses placements sur la rythmique et ses punchlines. Il a choisi de le changer en Ziak. Fortement influencé par la scène Drill Britannique, particulièrement le rappeur M24, l’artiste français qui collabore régulièrement avec LD trouve que son style est très similaire.

Akimbo, j’en ai 2 !

Avec sa Drill au visuel très léché et cinématographique, dans les textes et les clips, Ziak fait partie des nouvelles sensations du Rap Français, avec sa première place en vente d’album pour son premier projet. Ce succès interroge également la nature même de sa musique.

Akimbo est le premier album de Ziak, et c’est déjà le numéro un des ventes. Il y a quelques mois, une grande partie du public ignorait même l’existence du rappeur. Mais qui est-il vraiment ? Comme Kalash Criminel, Kekra ou Siboy, Ziak est un rappeur masqué qui porte toujours une cagoule noire qui couvre son visage.

Depuis la sortie en ligne de son premier titre début 2020, il a dopé sa popularité en accompagnant sa musique de visuels à l’ambiance macabre très travaillée, largement influencé par la Drill et il en maitrise parfaitement les codes. Ziak fascine puisqu’il a réussi un des meilleurs démarrages d’albums de Rap Français à date. Dans le top 10, il est le seul nouveau venu parmi SCH, Booba, Jul, Niska, ou encore Soso Maness, selon nos confrères de Midi/Minuit.

À lire aussi :  Zoom sur SDM

Toutefois, en Angleterre, rapper sous un masque des actes criminels, est propre à la situation, pour ne pas être reconnu par la justice. Mais dans le cas de Ziak, l’application de ces codes apparaît comme une appropriation moralement discutable. Ensuite, des Youtubeurs ont découvert d’anciens titres de Ziak, qui n’avaient rien à voir avec sa musique actuelle donc avant qu’il n’ait ce nom de scène.

Ainsi se pose l’éternelle question de l’authenticité dans le Rap Français. Mais ce n’étaient clairement pas les questions que son auditoire se posait. Ce que nous voulons et acceptons en tant qu’auditeurs est toujours une question de seuils de tolérance. Fondamentalement, quelque chose de similaire ne s’était-il pas déjà produit lorsque Booba a repris les codes de la Trap de Chicago il y a dix ans ? Pour certains amateurs de sensations fortes, cela n’a pas vraiment d’importance. Et le succès de Ziak en est une preuve vivante.