Soso Maness annonce la sortie de son prochain album dans un documentaire intitulé « Zone hostile : L’enfer vert ».

« À l’aube » de la sortie de son nouvel album dont la sortie est prévue pour le 10 juin prochain, Soso Maness diffuse sur sa chaîne YouTube un documentaire inédit d’une heure intitulé « Zone hostile ». On le voit y découvrir la forêt amazonienne.

Après avoir dévoilé les titres « Piranha », « à l’aube » en collaboration avec Dinos, Soso Maness partage de plus en plus d’informations et d’extraits de son prochain projet. Une année après son hit « Petroushka » en featuring avec PLK. L’artiste Marseillais sortira donc son nouvel album en juin !

Soso Maness : loin de la jungle de béton

Un périple en immersion dans la jungle amazonienne, pendant lequel il a fait preuve de courage, d’envie et de détermination pour arriver jusqu’au massif rocheux de « Mamilihpan » en Amazonie (sud-ouest de la Guyane). C’était comme revivre chaque étape de la vie et de la carrière du rappeur en dix jours ; une longue ascension, semée d’embûches, jusqu’au sommet du Top Album.

L’aventurier de la jungle de béton, auteur du célèbre couplet « Zumba Cafew » se dit d’ailleurs prêt à retenter l’expérience avec un autre rappeur.

Soso Maness présente non nouvel opus

Après trois ans de travail acharné, un excellent choix artistique, Soso Maness de Font-Vert (Marseille) perce dans la planète du Rap Français et s’impose comme l’un des artistes les plus talentueux de sa génération. Avec des hits scandés des stades aux fêtes de famille « Et ça fait zumba cafew, cafew, carnaval », l’artiste n’est pas pour autant prêt à faire des concessions et reste vrai dans son écriture.

À lire aussi :  Kaaris domine le classement de Netflix dans le monde

Soso Maness a aujourd’hui deux disques d’or pour les projets « Mistral » et « Avec le temps », un single de platine pour le titre « So Maness » et un single de diamant pour le morceau « Petrouchka ». Cependant, le phocéen n’est qu’à l’aube de sa carrière et se remet sans cesse en question à travers ses projets et son parcours de vie.

Soso prend la plume comme un gant et frappe fort avec précision, émotion et sincérité. Il exorcise les démons, met en lumière les failles de notre société et semble éclairer le chemin jusqu’à la jungle amazonienne, et ce, dès l’aube. Le Marseillais transpire le quartier et aime vivre au milieu de ses piranhas, proche de l’enfer et des cercles vicieux. Là, où il puise finalement son inspiration et arrive à en sortir quelque chose de positif. L’éternel rescapé est encore une fois prêt à ambiancer tout l’hexagone au rythme de son carnaval.