Les deux rappeurs Young Thug et Gunna ont récemment été interpellés par le FBI. De lourdes charges sont retenues contre eux.

Voilà une sombre histoire qui frappe le Rap Américain ! Le 9 mai dernier, les artistes Young Thug et Gunna ont tous les deux étés arrêtés par le FBI dans l’État de Géorgie, aux États-Unis.

D’après les informations rapportées par plusieurs médias américains, le rappeur Young Thug a été arrêté et menotté par les unités spéciales de la police dans une rue du quartier de Buckhead, à Atlanta. L’artiste est depuis placé en détention.

D’après Michael Seiden, journaliste sur la chaîne locale d’Atlanta WSB-TV, les deux stars de 28 et 30 ans seraient dans le collimateur de la justice pour plusieurs raisons. Young Thug et Gunna seraient accusés, avec 26 autres membres du label Young Stoner Life, d’avoir participé à plusieurs activités criminelles.

Young Thug et Gunna cités dans 56 chefs d’accusation

Sur le réseau social Twitter, Michael Seidan a également indiqué que les membres de Young Stoner Life sont nommés pour 56 chefs d’accusation, notamment pour racket, vol à main armée et autres implications dans des activités illégales de gang.

Ce n’est pas tout, les procureurs auraient accusé le label YSL d’être en vérité un « gang de rue criminel qui a commencé fin 2012 dans le quartier de Cleveland Avenue à Atlanta qui revendique son affiliation au gang national des Bloods ».

Thugger accusé de meurtre

Comme si Young Thug n’avait pas assez d’accusations à son encontre, il est aussi soupçonné d’être impliqué dans une grave affaire de meurtre.

À lire aussi :  Pomme : Aya Nakamura aurait dû remporter les Victoires de la Musique à ma place

En effet, deux des associés du célèbre auteur-compositeur américain lui auraient demandé la permission pour tenter d’assassiner YFN Lucci un autre rappeur d’Atlanta qui est actuellement incarcéré dans le comté de Fulton.

L’avocat de Young Thug s’exprime !

Nul doute qu’il s’agit d’une affaire de grande envergure et que de lourdes accusations pèsent contre le rappeur américain. Brian Steel clame néanmoins l’innocence de son client et se dit prêt à se battre jusqu’au bout pour l’innocenter. Plus facile à dire qu’à faire !

« Je vous dirai la réponse à toute allégation ; M. Williams n’a commis aucun crime et nous nous battrons jusqu’à ma dernière goutte de sang pour le blanchir », a-t-il déclaré à la chaîne WSB-TV.

Les charges retenues contre les deux comparses sont très lourdes et pourraient les conduire tout droit en prison. Pour le moment, l’affaire vient tout juste de commencer et connaîtra sûrement de nombreux rebondissements.