Oussama Ammar, un entrepreneur controversé, offre une formation coûteuse qui prétend aider les participants à devenir riches en huit semaines.

Oussama Ammar propose de devenir riche en huit semaines

Il promet aux intéressés un style de vie luxueux, avec des villas, des voitures haut de gamme et des vêtements de marque pour les « VIP ».

Ammar est connu sur les réseaux sociaux pour ses histoires extravagantes et a été accusé de vol par deux anciens collègues. Il fait actuellement la promotion de cette formation en ligne pour former des entrepreneurs à succès.

Le Parisien rapporte que lors d’une conférence en ligne qui s’est tenue le mardi 7 mars, Oussama a présenté sa formation pour aider les personnes à lancer leur entreprise. Près de 70 000 internautes ont assisté à cette conférence.

Yomi Denzel, un youtubeur qui a été présenté comme un ancien étudiant fauché, devenu, multimillionnaire et investisseur à succès, était également présent aux côtés d’Ammar.

Ammar prétend que sa formation en ligne, intitulée « Business Pro », est la meilleure en langue française pour les personnes qui souhaitent devenir des travailleurs indépendants, des coachs, ou pour lancer leur propre start-up à succès.

Les cours sont divisés en quatre modules et comprennent divers enseignements en franglais tels que l’état d’esprit de l’entrepreneur, les conseils pour la croissance et les techniques d’acquisition, ainsi que des cours pour la mise à l’échelle de sa start-up.

À lire aussi :  Koh-Lanta : Denis Brogniart remplacé ? Le mystère se dissipe !

En plus du contenu théorique, Ammar offre un soutien personnalisé sur Discord, où chaque participant peut poser des questions à l’entrepreneur et à son équipe.

Bien que le coût de la formation de huit semaines ne soit pas clairement défini, Oussama Ammar a initialement annoncé un prix de 4997 euros lors de la conférence, mais son site Web propose maintenant une formule à 1497 euros, qui peut être convertie en un abonnement à 1997 euros par an pour accéder à quatre autres formations.

Le prix semble donc ajustable, comme en témoigne la réduction spéciale de 697 euros offerte à 70 000 internautes connectés lors de la conférence du 7 mars.

En outre, Ammar offre à ses fans la possibilité de discuter de leur projet professionnel avec lui pour la somme de 300 euros pour une demi-heure.

Businessman ou mythomane, qui est vraiment Oussama Ammar ?

La proposition d’Oussama Ammar se distingue des nombreuses formations en ligne destinées aux entrepreneurs en quête de gloire et de fortune. Ce qui la rend unique, c’est le profil du formateur qui est loin d’être un inconnu.

Né à Beyrouth, sans diplôme universitaire et fils d’une femme de ménage libanaise, cet entrepreneur de 36 ans s’est établi à Dubaï et a notamment cofondé The Family, le premier grand incubateur de start-ups en France, qui avait reçu l’approbation d’Emmanuel Macron lorsqu’il était ministre de l’Économie.

À lire aussi :  Ruby Nikara : "J'ai vendu mon âme" pour percer dans l'industrie

Aujourd’hui, c’est plutôt grâce aux histoires extravagantes qu’il raconte en interview ou sur sa chaîne TikTok, qui compte des millions de vues, qu’il s’est forgé une réputation.

L’entrepreneur n’hésite pas à rappeler, par exemple, qu’il a déjà renvoyé un videur de restaurant prestigieux qui avait refusé d’admettre sa compagne, entre autres anecdotes qui ont suscité de vives moqueries sur les réseaux sociaux, certains le qualifiant de mythomane.

Outre les récits sensationnels, ce sont peut-être les démêlés judiciaires d’Oussama Ammar qui devraient attirer l’attention des entrepreneurs en herbe désireux de payer pour sa formation.

En 2018, il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour faux et usage de faux par le tribunal correctionnel de Nanterre. De plus, il est accusé par deux anciens associés d’avoir détourné 4,5 millions d’euros appartenant à The Family, le célèbre incubateur à start-up qu’il a cofondé.

Bien qu’il nie fermement ces accusations, il a même insinué avoir planifié son bad buzz sur les réseaux sociaux et l’utilise comme un argument de vente supplémentaire pour sa formation.